Soirées des porftolios : ihaveanidea ou youdonthavaclue?

Vous connaissez la Soirée des Portfolios? Organisée à travers le monde par ihaveanidea.org, le 8 mai prochain aura lieu chez Sid la sixième de cet espèce de speed dating publicitaire mettant en contact étudiants et directeurs de création émérites. À tour de rôle, chaque étudiant inscrit présente son portfolio à un dirlo. Après quelques minutes, switch! On change de place et on refait le même baratin au prochain dirlo, idéalement en réajustant le tir suite aux judicieux commentaires du premier. Quoiqu’il puisse arriver que le second contredise le premier… car c’est pas toujours du même avis ce beau monde là.

J’ai eu l’occasion de participer à cet événement voilà 2 ans (comme dirlo, pas comme étudiant évidemment!) et j’avais trouvé la formule ben trippante. Le seul hic, peu ou prou de ouèbe. Et quand je regarde la liste des directeurs créa de cette année, je constate qu’ihaveanidea n’a vraisemblablement pas idée à quel point le ouèbe prend une place de plus en plus importante dans le mix publicitaire. En dépense média seulement, il a clenché la radio et l’affichage, et si je me souviens bien de ce que mon pote Rob me disait, d’ici 2 ans, il dépasse le journal. Dans 7 ans, beubye la téloche.

Et pendant ce temps, outre le fait que les universités n’offrent pas grand chose côté interactif, on envoie des étudiants se faire conseiller par des gens hyper talentueux mais qui ont pour la chose ouèbe le même intérêt que moi pour les spectacles de fin d’année à la maternelle : cute, rien de plus. Caltare, faut former la relève vers où s’en va la pub, pas d’où elle vient.

Parlez en à ceux qui bossent et engagent dans le ouèbe présentement. La relève, y en n’a pas! Les jeunes qui sortent de l’école savent même pas c’est quoi une bannière, ils ne pensent qu’à faire leur premier 30 secondes télé. Tusuite… Alors, quand on les engage, non seulement faut les former, mais faut en plus les déprogrammer… Relax mon pitou, la télé, il s’en fait de moins en moins, pi c’est pas toi qui va la faire, c’est le senior là-bas qui attend sa télé semestrielle.

Juste pour le fun. Imaginons un événement similaire où les Dominique, Martin (tiens, ça pourrait faire un bon duo comique ça!), Katerine, Patrice, Éric, Pierre-Étienne, Jean-François, Thane, Jennifer, Nicolas, Janine, Mickael, Marian et autres wébeux de premier niveau pourraient rencontrer des jeunes étudiants désireux d’en savoir plus sur le ouèbe et spotter le nouveau talent. M’semble que ça serait bien, non? Me semble que ça forcerait les ti-culs à se mettre une couple de trucs interactifs dans leur portfolio. Me semble qu’on commencerait à refléter un peu plus notre nouvelle réalité, non?

Malheureusement, mon bureau n’est pas assez grande pour recevoir tout ce beau monde. Va falloir attendre qu’une plus grosse boite ouvre ses portes à la cause. Moi, en tout cas, j’suis partant.

2017-03-26T11:45:49+00:00 Avr 14, 2008 @ 10:47|Categories: blog|Tags: , , |3 Comments

3 Comments

  1. Normand Miron avril 16, 2008 at 6:39

    En novembre dernier, j’ai donné deux conférences à des étudiants en marketing. Pas un chat, ni une chatte, n’a levé la patte quand j’ai demandé qui considérait faire un eBoulot plus tard. Et lors d’entrevues pour une job chez marketel comme designer junior, y en a même qui ont reviré de bord quand je leur ai dis qu’il s’agissait d’un eBoulot. Techniquement, j’aurais le temps d’aller aux études, d’apprendre flash et de m’engager moi-même avant qu’il y ait une vraie relève de formée. Incroyable, non?

  2. Éric Férole avril 15, 2008 at 11:15

    Très bon post! La relève en ouèbe y’en a pas. Je me suis fait inviter au cégep Marie-Victorin, parlez de mon expérience dans un cour de gestion pour des étudiants en design et je leur ai posé la question suivante : qui d’entre vous aspire à travailler dans l’ouèbe? Timidement 2 mains sur une vingtaine se sont levées. Les autres, ça ne les intéresse pas. J’avais le sentiment que le ouèbe pour eux n’est pas une branche prestigieuse du design!

    Je trouve ça décevant surtout que de la job y’en a en masse en masse, mais pas assez de bons designers intéressés.

    On parlera pas non plus du manque de programmeur Web, flasheux et scénariste!

  3. ARTV avril 15, 2008 at 6:42

    Je me faisais la même réflexion…

    Pascal H.

Leave A Comment

Lire mes billets

Écouter mes podcasts