Lire mes billets

Écouter mes podcasts

(dé)faits pour le ouèbe


Hier, on a été voir la catégorie « Films fait pour internet ». Premier constat. La catégorie est en progression: 341 pièces individuelles! Deuxième constat, l’organisation de Cannes considère encore cette catégorie comme une sous-catégorie: diffusion dans la salle J qui sert généralement de salle de délibération pour les différents jurys mais qui devenait salle de projection grâce à 3 rangées de chaises droites. Déjà que j’appréhendais un peu quant au niveau de qualité, la souffrance ne s’annonçait pas uniquement intellectuelle mais également physique.

Mon constat: l’appellation « vidéo fait pour le ouèbe » ne veut absolument rien dire. En quoi ces vidéos seraient-ils plus ouèbes que les spots trads? Je vous propose ici quelques balises qui vous permettront de vous y retrouver.

1. Parce que le budget de prod était au moins 10 fois inférieur à ceux des spots trads. Combien de fois me suis fais-je dire: on peut te le faire ton truc, mais attend-toi pas à avoir un craft (petite équipe chargée d’offrir de la bouffe continuellement à l’équipe sur le plateau de tournage)! Comme si le fait d’offrir quelques bouchées pendant le shoot et un diner chaud dans un sous-sol d’église représentait la différence majeure entre les deux types de production!

2. Parce que le réalisateur qui l’a fait « connait » le ouèbe. De fait, si l’on traduit, ça veut surtout dire qu’il tourne probablement son premier truc et a sa page sur Facebook.

3. Parce qu’ils ont trouvé un monteur capable de travailler sur Final Cut Pro.

4. Parce qu’on y dit caca, pipi, bite et chatte, vu que diffusé dans un cadre non régi par les sacro-saintes régies diverses des canaux de diffusion traditionnels.

5. Parce que c’est tellement plate qu’on mettrait jamais ça en ondes, mais comme YouTube c’est gratisse….

6. Parce qu’on peut également voir le making-off et les bloopers (qui sont généralement plus intéressants que l’oeuvre elle-même!)

7. Parce que c’est viral. Comme si le simple fait de qualifier une pub de virale lui permettait de le devenir. On l’a déjà dit, le qualificatif de viral illustre en fait le succès passé d’une pièce publicitaire et n’est absolument pas garant de son succès futur. Dove Evolution est un spot viral parce que des millions de personnes se le sont envoyés, appropriés, commentés à travers le monde. Si ça l’avait pas pogné, ça ne serait pas un spot viral, ça serait un spot poche. Dans le ouèbe, le spot viral n’est que l’équivalent du microbe du rhume. Ça prend du monde pour le transmettre. S’il n’est pas assez fort, il s’éteindra tout simplement. Qu’on se le mouche.

8. Parce qu’elles font une utilisation boulimique du hors-focus, de la caméra à l’épaule et du noir et blanc.

9. Parce que ça permet à l’équipe de création de jouer au réalisateur – leur permettant ainsi de faire leurs armes en vue bien sûr d’éventuellement pouvoir réaliser de vraies pubs!

10. Parce qu’après tout, on sait tous dans le fond que les spots faits pour le ouèbe ne sont pas de vraies pubs. Sinon, Cannes les diffuseraient dans de vraies salles de diffusion.

Bref, pas grand chose de bon, mais j’ai vu seulement une heure et demie de matos d’une longlist de 7 heures!!! On verra sur la shortlist.

2017-03-26T12:01:37+00:00 Juin 19, 2008 @ 4:16|Categories: blog|Tags: , , , , |4 Comments

4 Comments

  1. Normand Miron juin 20, 2008 at 11:33

    @john: t’as raison. J’suis sûr que si l’on se force un brin, on peut se rendre à 20!
    @rocklapin: l’avenir, l’avenir… Pas parce qu’on sait pas quoi faire avec dans le présent que c’est nécessairement l’avenir ;-) Je critique pas l’importance du ouèbe comme média de diffusion de la vidéo, je critique cette appelation fallacieuse qu’on donne au vidéo. Fait pour le ouèbe, ça veut rien dire. On dit pas un vidéo fait pour la télé, ni un film fait pour le cinéma. Alors… ;-)

  2. Rocklapin juin 19, 2008 at 11:45

    ahahah

    mais avenir .C’est ca.

    très drôle ta définition viral, mais tellement vrai

  3. john juin 19, 2008 at 10:56

    you forgot:

    11. Parce qu’il n’y avait pas de budget media

    too funny – keep the posts coming.

    John

  4. Diane juin 19, 2008 at 8:52

    Pas mal ton billet…j’ai bien rigolé.

Leave A Comment