Lire mes billets

Écouter mes podcasts

De l’utilisation des plaques d’immatriculation comme outil de promotion du tourisme.

En fouillant dans mes notes de vacances sur mon iPhone, j’suis tombé sur celle-ci, succinte, intriguante: theflorida.com. De kossé? Aurais-je un moment songé troquer les Cantons de l’est pour le Sunshine State?

Comme vous, je suis allé voir sur le site de quoi il en ressortissait et tout à coup, ça m’est revenu. Mon amoureuse et moi, on se baladait dans le coin de Magog, et à un feu rouge, ma douce m’a fait remarqué la plaque d’immatriculation de l’auto devant nous. Une simple plaque de la Floride, mais avec l’url précité dessus.

Bon évidement la page d’accueil du site n’a rien à voir avec ce qui suit, mais quel beau potentiel de promotion! Utiliser les floridiens motorisés en vacances à l’extérieur pour attirer les habitants de la région visitée à venir eux-mêmes faire leur tour en Floride. Manque pas grand chose. Suffit de monitorer la provenance de l’ISP du visiteur sur le site, et s’il vient d’ailleurs, on le redirige vers une page mettant en valeur le tourisme floridien. Ça coûte presque rien, et au moins, on peut rêver de compenser les pertes économiques de ceux qui vont dépenser ailleurs en les transformant en autos sandwich ;-)

Encore mieux, le gouvernement pourrait en faire un source de financement en vendant de l’espace sur les dites plaques. À quand des plaques d’immatriculation québécoises commanditées par le festival de jazz, du rire ou de la patate d’alma? Un ti url ou mieux encore un numéro SMS court et le tour est joué ;-)

Mais évidemment, en attendant, y a juste ma blonde et moi pour triper sur les urls gravés sur les plaques de chars…

2017-04-07T15:10:38+00:00 Sep 16, 2008 @ 7:01|Categories: blog|Tags: , , |5 Comments

5 Comments

  1. Alphonse Ha septembre 19, 2008 at 10:24

    malheureusement, je ne suis pas assez « expérimenté » pour me promener avec du papier (c’est quoi ça? J’ai hate à l’arrivé des LCD pliable que je pourrais mettre dans ma poche et ecrire dessus :D) et un crayon!

    J’avoue que ce serait utile.

    Le pire c’est quand je me rappelle du contexte mais pas du url tel quel et quand je fait une recherche Google, je n’arrive pas a le retrouver :(

  2. Normand Miron septembre 17, 2008 at 2:31

    Quand je parle de mon iPhone dans mon billet, c’est que je m’en sera (aussi) comme d’un carnet de note. Avant ça, l’option papier m’a également toujours bien servi. Mais évidement, encore une fois, pas tout le monde qui chasse le url comme moi ;-)

  3. Alphonse Ha septembre 17, 2008 at 10:21

    J’avoue que go2florida4free.com m’intéresserais beaucoup.

    Je sais que les smartphones, les blackberry, les iphones etc sont de plus en plus populaire, par contre, je pense que c’est quand même juste une petite portion de la population qui ont ça. Je sais par expérience que j’ai déjà vu des urls dans la rue et que j’ai complètement oublié lorsque j’arrive devant mon ordi (C’est très frustrant).

    :(

  4. Normand Miron septembre 16, 2008 at 10:40

    Ça dépend de l’url. Imaginons
    GoFlorida4Free.com ou bedon mtljazzfestvip.com ou
    cometoquebec400th.qc.ca.
    ;-)

  5. Alphonse Ha septembre 16, 2008 at 10:28

    J’aime bien l’idée. Même si il n’y aurait pas beaucoup de monde qui vont remarquer l’url, comme vous le dite, exécuter cette idée et la maintenir ne coute pas cher.

Leave A Comment