Je dois avouer que contrairement au premier, j’ai trouvé immensément drôle le deuxième spot microsoft. En fait, on dit spot, mais avec une version de 4min30, ça se rapproche plus de la série télévisée que d’un spot.

La mémé est pissante, de même que le livreur de mets chinois qui malgré l’immense respect qu’il porte pour ces deux icônes leur charge tout de même le prix de la commande.

Bon, ok, sur le capital de sympathie, on regagne des notes. Mais encore une fois, la distance entre Gates, le mec, et microsoft, les produits, est tellement grande qu’on peut s’interroger sur la stratégie de tout mettre sous les épaules du Commander. Qui sait, peut-être sommes-nous en train d’assister à la construction d’un immense pont qui va nous permettre de rejoindre la rive des produits microsoft avec le sourire dans la face. Le hic toutefois, c’est que les produits eux-mêmes devront changer.

Bref, ça commence à être intéressant. À suivre…