Lire mes billets

Écouter mes podcasts

On demande la permission svp

*Procurez-vous ce livre et plusieurs autres à ma boutique marketing numérique.*

« I predict that business all over the world will soon be familiar with most of the concepts outlined in this book. »
– Don Peppers dans la préface de Permission Marketing.

Hmmm… si j’étais vous, je ne me fierais pas aux talents de clairvoyant de monsieur Peppers. Neuf années après la publication de ce livre qui annonçait bien avant l’arrivée du deuxpointszéro la prise de contrôle du consommateur de ses communications, je suis encore constamment confronté avec des gestes d’enterprises qui me démontrent que non seulement ils ne sont pas familiers avec les principes émis par Seth Godin dans ce livre, mais que de fait, ils continuent obstinément à en faire le contraire.

Je pourrais vous parler en long et en large de ce bouquin, mais il suffit d’en lire le sous-titre du livre pour comprendre la philosophie intrinsèque qui l’habite: Changer des étrangers en amis, puis des amis en consommateurs. Les bouchers et les fleuristes locaux le savent depuis fort longtemps. Un client, ça se mérite. Comme pour un couple, c’est une relation qu’on entame tout doucement, puis au fur et à mesure, qui se solidifie et s’enrichit avec le temps. C’est une relation dans laquelle les deux parties sont gagnantes, et dans laquelle chacun y apporte un élément qui fait grandir l’autre. Win-win, sinon déguidine…

Toi commerçant. Si je ne te connais pas, ne viens pas me proposer telle coupe de viande ou telle chaussure. Tu ne me connais pas, tu ne connais pas mes goûts, tu ne sais absolument rien de moi. Ta gueule! Écoute-moi. Laisse-moi parler. Puis explique-moi ce que tu fais, laisse-moi découvrir ce qui pourrait m’intéresser dans ton offre. Mais surtout, laisse-moi officialiser cette relation en me laissant choisir de m’abonner, de m’inscrire, de participer à ton concours, de t’écrire pour avoir plus d’info, etc…

Au fur et à mesure, tu apprendras à mieux me connaitre, et tu pourras ainsi m’offrir des produits et service que tu sauras pouvoir m’intéresser, puisque tu me connaitras mieux. Qui plus est, ton investissement dans notre « couple » te rapportera beaucoup plus puisque plutôt que de te contenter d’un one-day-buy (le one-night-stand du commerce), tu pourras continuer à me vendre tes produits et services, m’en proposer des complémentaires, bref faire plus d’argent en en dépensant moins pour me rejoindre. Pourquoi? Parce qu’au début de notre relation, je t’en aurai donné la permission.

9.5/10

2017-04-07T15:19:29+00:00 Oct 1, 2008 @ 6:14|Categories: blog|Tags: , |0 Comments

Leave A Comment