Lire mes billets

Écouter mes podcasts

Peter Gabriel lance un YouTube pour les droits de la personne

J’accuse mon âge, mais je m’assume. Peter Gabriel, c’est mon idole de toujours. Génial musicien à la voix unique, Gab a toujours été de son temps. Quand c’était la mode de se promener avec un suit de chauve-souris sur le dos, il le faisait. Quand cela devint évident de mélanger les genres musicaux du monde, monsieur Worldbeat fonda le Womad Festival (World of Music and Dance), organisme qui le fit chuter dans le rouge au point où ses potes Banks, Rutherford, Collins & Hackett reformèrent Genesis le temps d’un spectacle afin de renflouer la petite caisse de l’archange Gabriel. Le programme de cet historique spectacle de 1982 est encore en vente sur eBay ici. Et aujourd’hui, voilà t’y pas que Gabriel se lance dans le réseau social, cinq fois plutôt qu’une!

The Hub
Fast Company présente dans son numéro de novembre un article sur Gabriel, mais surtout du lancement Beta de son nouveau site, the Hub, un espèce de YouTube qui diffuse des clips dénonçant les mille et une atrocités qui se commettent jour après jour, à l’insu (ou plutôt à l’invu) des gens.

L »histoire raconte que deux égyptiens avaient diffusés sur YouTube un clip montrant des policiers égyptiens en train de battre et de sodomiser un citoyen avec une matraque. Because les règles de YouTube sur le contenu violent ou à caractère sexuel (sick), le vidéo avait été retiré, et les boys s’étaient vu retirer leurs profils. Résultat: Gab n’a pas aimé.

Chaque vidéo est étudié par les éditeurs du Hub, non pas seulement pour éviter les vidéos caca pipi poil ou la vile propagande, mais aussi par soucis de l’anonymat du « posteur ». La dernière affaire que veut un gars qui poste un vidéo montrant 5 policiers violant une jeune fille est de voir ces mêmes flics lui rendre une visite parce que le pauvre type aurait oublié qu’un plan montre son reflet dans un miroir, tsé…

Mais c’est pas tout
Gabriel n’étant pas le genre à se contenter d’un seul projet à la fois, il confie également à Fast Company être sur quatre autres projets interactifs: The Filter (un site qui utilise l’intelligence artificielle pour proposer musique et vidéo à l’usager), WE7 (un site de musique gratuite, commanditée par de la pub au début de chaque toune) – pas sûr de celle-là mon Gab, TheMemory (un wiki pour les personnes chères qui sont décédées) – perso, je l’aurais appelé YouTomb moi, mais enfin… et Gabble (un nouveau langage visuel pour le ouèbe!).

Pas de doute, the Lamb continue à s’étendre, et grâce au ouèbe, pas mal plus loin que Broadway.

2017-04-07T16:36:46+00:00 Oct 28, 2008 @ 6:59|Categories: blog|Tags: , , |0 Comments

Leave A Comment