The New Rules of Marketing & PR: quand les relations publiques se font 2.0

*Procurez-vous ce livre et plusieurs autres à ma boutique marketing numérique.*

Encore un bouquin qui traite de marketing et de ouèbe 2.0, cette fois d’un point-de-vue relations publiques, The New Rules of Marketing & PR. David Meerman Scott (le Meerman du milieu lui sert de GoogleGlue, histoire de se distinguer des autres David Scott) est catégorique: tout comme dans le cas du marketing traditionnel, les relations publiques doivent apprendre elles-aussi à lâcher les commandes.

Phoque les paradigmes PRiens nourris aux tites sanouiches roses pas de croûtes des conférences de presse, aux gros lunchs chez Bill Wong avec les potes journalistes et aux communiqués de presse soporiphiques, le ouèbe offre maintenant au relationniste moderne tous les outils lui permettant d’engager des conversations directement avec le lecteur. Pas que le média-intermédiaire ne soit plus utile pour rejoindre la cible. Tout comme la pub 30 secondes, le journaliste demeure encore un important moyen de propagation de la bonne nouvelle. Mais, toute comme le 30 secondes, son monopole s’estompe peu à peu.

J’exemple. Auparavant, le relationniste écrivait un communiqué de presse très léché avec 3-4 « citations » de son bien-aimé président puis acheminait le précieux document quasi top-secret à une vingtaine d’heureux relationnés, les journalistes. Ceux-ci, dans leur césarienne et magnanime sagesse, décidaient s’ils pointeraient le pouce vers le haut ou vers le bas. Haut, le relationniste avait droit à son ti bonus parce que l’ami journaliste allait fait un topo. Bas, le communiqué était, dans le meilleur des cas, recyclé. Tout comme le relationniste…

Aujourd’hui, la donne a changé. Le communiqué de presse se démocratise et il vit maintenant sur le ouèbe, au vu et au su de tous, y compris des moteurs de recherche. Car oui, Google le voit très bien ce communiqué. Pareil à une page ouèbe, il l’algorythme et le fait vivre dans les recherches des usagers. Ce qui veut donc dire, et vous me voyez venir, que le contenu même du communiqué gagne à se transformer.

Aux passéistes (et somme toute élitistes) communiqués aux phrases aspetisées, succède maintenant le communiqué 2.0, un communiqué écrit POUR les usagers, c’est à dire avec les mots qu’ils vont utiliser dans leurs recherches. Bref, pas très différent de ce que vous faites (ou devriez faire) sur votre site ou votre blogue.

Comme le dit si bien m’sieur Scott lui-même: « On the Web, the lines between marketing and PR have blurred ». Indeed, mon cher. Comme bien d’autres lignes. N’est-ce pas d’ailleurs pourquoi on appelle ça la Toile ;-)

– 2.0 –

7/10

2017-04-07T15:34:15+00:00 Oct 15, 2008 @ 6:50|Categories: blog|Tags: , , |0 Comments

Leave A Comment

Lire mes billets

Écouter mes podcasts