Lire mes billets

Écouter mes podcasts

Tous les chemins mènent au Roam

Le roaming, ça vous dit de quoi? Si vous répondez oui à la question, tout probable que vous avez payé (trop) cher pour l’apprendre. Comme moi.

Le roaming, l’itinérance en français, c’est selon wikipedia, tel que défini par les normes relatives au GSM ou au CDMA (normes ETSI, 3GPP, 3GPP2) dans les réseaux mobiles, (…) la faculté de pouvoir appeler ou être appelé quelle que soit sa position géographique. À retenir dans cette définition, deux expressions: itinérance et faculté de pouvoir.

Flashback. En novembre dernier, n’ayant plus mon fidèle Blackberry, fourni par l’agence, je magasinais pour un fournisseur et un sans fil. Mon choix tomba sur Rogers because deux points: la faculté de pouvoir me balader presque partout dans le monde et le fait qu’y a un truc qui s’appelle le iPhone qui s’en vient. J’opte donc en attendant pour le HTC Touch et je me prends un ti package on the side, 40$/8Mo, pour la transmission de données.

Premier bill, surprise. J’en ai pour plus de 300$!!! Un seul soir, ça m’a coûté 72$ et je me souviens parfaitement du moment: ma douce lisait au lit, moi j’gossais sur mon nouveau jouet, et en bon gars fier de ses bébelles, j’ai été la trouver pour l’impressionner devant les capacités incroyables de mon engin (à noter que je parle toujours ici de mon sans fil). J’lui montre donc une couple de ti vidéos sur YouTube dont celui du bébé qui rit. Prophète de malheur, le môme riait probablement de la douloureuse facture à venir.

Changement de package, j’opte pour le nec plus ultra de Rogers: 80$/250Mo. Avec ça, j’suis paddé à l’os.

Et cet été, je profite (innocent homme. Je pense que JE profite!) de la venue du iPhone 3G et du brouhaha entourant la tarification de l’appareil pour switcher mon package pour celui du iPhone, soit 30$/6Go. (Parenthèse: à noter que si comme moi, vous avez un téléphone GSM, vous avez accès à ce package. On ne l’annonce pas. En fait sur le site au moment où j’avais été voir, le libellé laissait clairement entendre que ce package était uniquement disponible pour ceux ayant un iPhone 3G. Mais en succursale, j’ai appris que mon HTC Touch était éligible. Ben quoi, tout comme la loi, nul n’est censé ignorer la tarification qui n’est pas affichée!)

En septembre, je reçois une facture. Datée du 23 juillet. Un total de 1233.15$, uniquement pour de la transmission de données! 1200$/37Mo !!! J’appelle. Je tombe dans le voice jail : nous sommes désolés, le nombre d’appels dépassent notre capacité blablabla (hellooo! chaque fois que je dois vous appeler, et je ne le fais jamais par plaisir personnel, vos lignes sont débordées. Serait peut-être temps d’en ajouter des lignes, tsé…). J’attends, car mon appel est apparement important pour eux (question: vous autre quand vous attendez un appel important, laissez-vous sécher votre monde à l’autre bout du fil?)…

Après 40 minutes, une madame me répond. Je dis madame, pas péjorativement, mais parce que c’est vraiment une madame qui n’a manifestement aucune idée de ce dont je lui parle, ni trop trop de ce qu’elle dit. « C’est passque vous avez acheté du Data, monsieur. Vous l’avez prise, faut le payer! »… Elle me transfèrera éventuellement en désespoir de cause au service technique du data. Un autre 40 minutes et plusieurs « votre appel est important pour nous » plus tard, Jack-how-may-I-help-you me répond. Ce matin-là, rendu là, j’sais pas pourquoi, ça me tente pas de réexpliquer mon histoire en anglais alors que la madame d’avant savait très bien que je parlais français. Ça me coûte 10 minutes de plus. Finalement, je parle à un gentil technicien qui va chercher une gentille préposée à la factu, et tous les deux écoutent mon histoire. Enfin!

Vous vous souvenez, cet été en juin, j’ai été faire mon frais sur la Côte d’azur au Festival de pub de Cannes. Ça m’avait coûté une fortune, mais ça en valait la peine. Et bien, mes nouveaux amis m’apprennent que le roaming, cette faculté de pouvoir (payer, j’imagine), allait ajouter un autre 1200$ à la note cannoise. J’ai dis à ma nouvelle amie que si j’avais pris Rogers, c’était justement pour avoir la faculté de pouvoir, mais qu’à ce prix-là, ça serait moins cherde m’acheter un sans fil dans chaque pays que je visite, ce qui defeats the purpose, you know? J’lui ai dis que oui, je comprenais le fait qu’étant sur d’autres réseaux, Bouygues et Orange par exemple, il y ait un léger supplément, mais que de passer à 0,005 cents à plus de 32$ le Mo, ça me semblait un brin exagéré… Je lui dis que ça mériterait un avertissement en grosses lettres sur notre sans fil: attention, vous entrez dans le monde obscur du roam. À partir de maintenant, chaque fois que vous vous servirez du réseau le plus accepté au monde pour aller lire vos courriels ou bien ouvrir google maps pour savoir où vous êtes, vous risquez de perdre votre maison, votre automobile et vos REERs (pour ce qu’il en reste…).

Je dis à la dame, allez, je suis quand même pas la première personne qui vous appelle pour vous dire que ça n’a pas de bon sens, qu’on devrait au moins savoir (monétairement) dans quoi on s’embarque, que c’est de l’abus de confiance quelque part. Elle avoue, acquiesce et me met gentiment en pause pendant qu’elle va « parler » à son patron pour voir ce qu’elle peut faire (j’sais pas pourquoi, j’ai l’impression d’assister à une pièce de théâtre bien rodée). Elle reprend la ligne et me dit qu’elle a réussit à « convaincre » son patron de me couper 50% de la note. Je la remercie, raccroche et apprend deux minutes plus tard qu’une amie a eu 60% de réduction. Même en chialant, je me suis fait rebaiser…

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
Fluctuation du cours du Mo à travers une année*

Novembre 2007 – 40$/8Mo – 5.00$ le Mo
Janvier 2008 – 80$/250Mo – 0.32$ le Mo
Juillet 2008 – 30$/6Go – 0.005$ le Mo
Septembre 2008 – 1200$/37Mo + 30$/6Go – 32.437$ le Mo
Octobre 2008 – 600$/37Mo + 30$/6Go – 16.221$ le Mo

* Fluctuation volontaire, car si je n’avais pas changé mon forfait trois fois et si je n’avais pas appelé Rogers, je paierais encore 5$ le Mo, plus les frais de débordement du package (une fortune le Mo), plus le plein prix du roaming.
– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Entendons-nous. Je dis pas que tout ça c’est parce que c’est Rogers. J’les aime bien dans le fond, pi c’est mon ancien client. Non c’est pas ça. Ça serait chez Bell, Telus ou Fido, convaincu que la situation serait la même. À la rigueur, le problème ne vient pas des coûts prohibitif en tant que tel, mais du fait d’en dissimuler les conséquences. Qu’on ne vienne pas me dire que j’ai la faculté de pouvoir me servir de mon téléphone partout dans le monde si faut que je paie à chaque fois une fortune pour se faire!

Mais la question demeure pourquoi ça coûte si cher le roaming?

Je sais pas, j’imagine que quand tu embarques dans le monde du roaming, ou de l’itinérance, vous vous souvenez, ton Data erre un peu partout dans le monde, à la recherche de ton sans-domifil fixe, et que y a tout plein de pauvres compagnies de téléphonie qui te quête un p’tit 2$ en passant, parce qu’elles font pitié, parce qu’elles ont besoin de sous pour acheter des lignes supplémentaires pour répondre à ceux qui les appellent, parce qu’elles ont besoin d’argent pour expliquer à la madame c’est quoi du Data et lui payer un cours, sinon de téléphonie, du moins de diction… Je sais pas.

Ce que je sais, c’est que ça me rappelle drôlement les débuts du ouèbe, quand fallait payer nos balades sur l’autoroute de l’information à l’heure à quelques rares fournisseurs exclusifs, et qu’on se ramasssait avec des bills de centaines de dollars pour s’être endormi sur des sites de bateaux à voile mal fait, en html toout croche…

J’imagine (j’espère) qu’un jour, le boss du crtc va aller faire un tour à Paris, pi qu’en revenant, il va se ramasser avec une grosse facture pi qu’il va se fâcher. Mais je rêve. Le boss du crtc, tout comme moi quand j’étais en agence, c’est pas lui qui paie la note du téléphone, c’est la compagnie. Sinon, j’imagine que comme moi quand j’ai ouvert l’enveloppe de la facture, ça ferait un gros « bing » dans sa tête et qu’il se mettrait à rire comme un malade… ou comme un ti bébé.

2017-03-26T13:00:16+00:00 Oct 30, 2008 @ 7:13|Categories: blog|Tags: , , |1 Comment

One Comment

  1. Marc-André Lavoie octobre 31, 2008 at 1:43

    Aaaah, faut bien payer le cachet des trois zigotos ;)

    Moi le type de Rogers qui m’a appellé pour m’informer que ma période de grâce était terminée m’a gentiment suggéré de désactiver le roaming sur le iPhone lorsqu’à l’extérieur du pays, afin d’éviter « des frais supplémentaires ».

    Je m’étais dit: « bof, c’est pas un ti 30-40$ d’extra qui va m’empêcher de facebooker à l’étranger » …

    Mais là… je vais écouter mononc’ roger… tout compte fait.

Leave A Comment