Quand on appuie trop sur mon ti piton

Je l’avoue, le jeu de mots est super cruche, mais j’pouvais pas m’empêcher. La première fois que j’ai été en contact avec eux, j’avais lu leur nom quelque part, Les Monthy Python, et ne sachant qui ils étaient ni même quelle langue étaient la leur, dans ma tite tête de pré-ado, je les avais appelé « Mon-Ti-Pi-Ton ». Et ça m’est resté collé dans la tête et sur la langue. Depuis, chaque fois que je lis leur nom, je le prononce « Mon-Ti-Pi-Ton », et je dois faire un véritable effort pour le reprononcer à l’anglaise.

Je lisais hier sur Viral Blog cette histoire où nos amis de MP donnent une belle leçon de ouèbe 202 à plusieurs en reprenant à leur avantage une situation qui les irritaient depuis un certain temps. Sur YouTube, tout plein d’usagers téléchargeaient en amont des clips de nos chaps préférés. Naturellement, les boys de MP ne la trouvait pas drôle.

Mais plutôt qu’un avocat par ci, une mise-en-demeure par là, ils ont réagi de façon très intelligent, et très drôle aussi. Comprenant que si les gens postaient à qui mieux mieux des extraits de leur oeuvre, c’était que ça répondait à un besoin réel, ils ont créé leur propre canal sur YouTube, ils y ont téléchargé tout plein de trucs à eux, certains inédits, dans la meilleure définition vidéo possible et ont affiché ce message:

“For 3 years you YouTubers have been ripping us off, taking tens of thousands of our videos and putting them on YouTube. Now the tables are turned. It’s time for us to take matters into our own hands.

We know who you are, we know where you live and we could come after you in ways too horrible to tell. But being the extraordinarily nice chaps we are, we’ve figured a better way to get our own back: We’ve launched our own Monty Python channel on YouTube.

No more of those crap quality videos you’ve been posting. We’re giving you the real thing – HQ videos delivered straight from our vault.

What’s more, we’re taking our most viewed clips and uploading brand new HQ versions. And what’s even more, we’re letting you see absolutely everything for free. So there!

But we want something in return.

None of your driveling, mindless comments. Instead, we want you to click on the links, buy our movies & TV shows and soften our pain and disgust at being ripped off all these years.”

Résultat? En agissant ainsi, ils ont connecté avec les YouTubeurs, leur ont expliqué leur point de vue, leur ont donné ce qu’ils voulaient et ces derniers, reprenant goût à la folie rigolote des Monthy Python, se sont mis à acheter des produits du groupe, provoquant ainsi une augmentation des ventes de 22 300 % ! Un de leur DVD serait grimpé jusqu’à la deuxième position de la liste des meilleurs vendeurs sur Amazone! Quel beau cas d’une approche authentiquement deuxpointszéroiennes, trouvez pas?

Sur ce, je vous laisse sur une de mes tounes préférées de Monthy Python, « Every Sperm is Sacred« . Si j’étais Durex, je commanditerais ce clip…

2017-03-26T14:39:26+00:00 Jan 30, 2009 @ 8:38|Categories: blog|Tags: , , |2 Comments

2 Comments

  1. Normand Miron février 2, 2009 at 11:30

    Le problème, c’est que les compagnies confondent DVD/packaging/retailers/distribution et besoins des consommateurs. Si le monde download des trucs sur youtube, c’est pas parce qu’a priori ils veulent baiser le système, c’est parce qu’ils aiment ça et qu’ils veulent partager la bonne nouvelle avec leurs pairs. Aux cies de bien vouloir la comprendre, et tout probable qu’au lieu de perdre des ventes 1.0, ils vont aller en chercher des nouvelles, 2.0 ;-)

  2. Alphonse Ha janvier 30, 2009 at 10:59

    I was thinking about this yesterday when I saw your link on Twitter.

    If advertising costs money, why wouldn’t companies have a budget for having their videos run for free on youtube to increase visibility/awareness?

    If the objective of the advertising campaign is to increase awareness/visibility (I am not suggesting that all advertising campaign has this objective) and they have set a budget for advertising. Which means that their profit takes a hit due to the cost of advertising. I think movie/TV businesses should include a drop in sales as part of the advertising/branding/visibility budget.

    Does that make any sense?

    I know it sounds counter intuitive but this MP story made me think of that. In this case, their sales increased but in other cases, say their DVD sales have dropped by 5% due to the Internet (ie: Youtube). That is 5% they did not get no matter what. If on the other hand, they decide to do what MP did and put their material on Youtube and their sales is still at a 5% drop, that would be good because they received more awareness for free. If their sales is dropped by 3% rather than 5%, that is more money in their pockets either way.

    I’m not sure if I expressed it well. I guess just hearing the words sales drop, companies panic so minimizing sales drop might not be very attractive to them…

Leave A Comment

Lire mes billets

Écouter mes podcasts