Lire mes billets

Écouter mes podcasts

Rire à tête déployée

L’amie Michelle publie ce matin un billet sur l’importance de savoir déconner dans son day-to-day. Exécutoire hygénique, exercice simple et amusant pour s’oxygéner les poumons et l’esprit, mais surtout mode de vie qui affecte directement la façon dont on approche son quotidien, les gens, les affaires, les idées, l’humour vaut une fortune, parce qu’il est gratuit.

Perso, j’ai toujours un ti fond de fou rire en permanence dans un coin de ma tordue de cervelle. Une réunion d’affaires avec plus de 5 personnes, ça me fait intensément rire. Après 15, c’est la folie. Je ne peux plus me concentrer, j’ai l’impression d’assister à une mauvaise émission télé… de l’intérieur!

Idem en développement. Alors que la page blanche te fait des fingers, pendant que ton Outlook n’arrête pas de te remettre en pleine face ta proctastination, pendant que le client veut et exige, moi, si j’attaque pas le tout avec un brin d’humour, aussi bien aller embaumer des morts (quoique juste à l’idée de faire ce boulot, j’ai déjà des scènes farfelues qui me viennent à l’esprit – trop de 6 Feet Under, probablement.) Bref, pas grand chose que je prenne au sérieux, même si je suis sérieux dans ce que je fais. Ça l’air d’une phrase qui s’annule, mais c’est tout le contraire.

Ajouter de l’humour au sérieux, c’est rendre possible l’évolution de trucs qui sinon ne seraient jamais remis en question. J’peux pas croire que l’inventeur des raquettes de neige n’ait pas pogné un fou rire la première fois qu’il s’est mis aux pieds son invention. Idem pour les palmes de plongeur, le casque de bain, le cache-oreille, le pince-nez, les bottes de ski-doo, les bretelles et le oula-hop.

Bref, j’ai l’intense et profonde conviction que ceux qui possèdent et nourrissent leur sens de l’humour sont plus créatifs que la moyenne des ours, qu’ils sont plus aptes à trouver des moyens nouveaux, des solutions inédites, qu’ils ont l’esprit ouvert à toutes les associations possibles.

Parce que le sens de l’humour dans le fond, c’est croire à tout, mais pendant un moment seulement ;-)

Bonnes risées

2017-03-26T14:47:26+00:00 Jan 28, 2009 @ 9:30|Categories: blog|Tags: , |7 Comments

7 Comments

  1. Pascal Henrard janvier 28, 2009 at 3:54

    Tu dis « pas grand chose que je prenne au sérieux », j’ajouterai « surtout pas toi ». Et c’est ce qui fait ta force.

    Quand est-ce qu’on rit autour d’une bonne bière?

  2. Alphonse Ha janvier 28, 2009 at 3:29

    PS: Ce n’est pas vraiment le travail qui manque de créativité (dans mon cas).

    C’est le manque de gens créatifs avec qui je côtoie régulièrement.

  3. Alphonse Ha janvier 28, 2009 at 3:26

    Merci pour ces mots. J’apprécie vraiment ça.

    En ce qui en ai pour créatif-humour… peut-être que c’est l’effet de la poule et l’oeuf?

    I strongly believe that creativity is not something you learn. It is something you develop. Thus, by this logic, IMO, the more you cultivate your sense of humor, the more you cultivate your creativity. However, I know, first hand, that there are many people that enjoy humor ie: stand up comedians, they love them, they think they are hilarious and obviously, they love laughing. However, they don’t have an once of creativity in them.

    Thus, why I believe that in order to be really funny, you have to be creative!

    :)

  4. Normand Miron janvier 28, 2009 at 11:12

    Je pense surtout le contraire: il faut être drôle (ou aimer le drôle) pour amener de la créativité dans sa vie. La créativité, c’est un résultat, pas un état. L’humour l’est.

    Effectivement, on peut penser que bosser dans une boite de pub peut être plus rigolo qu’une boite de comptable, mais encore là, faut faire gaffe – c’est le produit qui donne cette impression. Un comptable ça livre des bilans, un publicitaire, ça livre un rêve, mais dans les deux cas, faut bûcher pour y arriver. L’homo castoris, à un moment donné de son évolution, a mélangé intimement les notions de « sérieux » et de « travail ». Ce concept cathologique est malheureusement encore très présent dans les entreprises. Comme si l’humour nuisait à la recherche d’une solution.

  5. Alphonse Ha janvier 28, 2009 at 10:58

    Il faut être créatif pour être drôle. Des jokes plâtes, au fond, c’est des jokes qui ne sont pas créatives.

    Je pense que je viens de comprendre pourquoi le monde corpo m’ennuie tellement et que ça me manque le monde de com. J’y pensais justement l’autre jour comment je m’ennuie des gens créatifs.

  6. Normand Miron janvier 28, 2009 at 10:26

    ouais, j’avais vu. Je prévois entreprendre des rénos dans la cave dès cet été ;-)

  7. indigonat janvier 28, 2009 at 10:16

    Moi aussi je trouve que le rire est essentiel à notre survie. Si tu veux voir mon dernier fou rire d’hier, regarde ce clip: http://www.dailymotion.com/video/x80j7g_heineken-walkin-fridge_fun

    Bonne pré-tempête de neige…!

Leave A Comment