Lire mes billets

Écouter mes podcasts

Le Ping de la place et autres posteurs typiques

Dans les réseaux sociaux, j’ai dénoté à ce jour sept types de personnalités de gens qui postent leurs status : le mute-posteur, le con-posteur, le posteur grand format, le off-posteur, le multi-posteur, l’écho-posteur et l’in-posteur.

Le mute-posteur: c’est le moins dérangeant. Lui, il s’inscrit aux trucs média sociaux, généralement sur le tard, parce qu’il n’en pouvait plus de se faire dire: « Hein?!? T’es pas sur Facebook?!? » Donc, il s’inscrit puis voit la faune s’agglutiner à sa page comme s’il était un morceau de sucre d’orge mouillé. Yeah, un ami! C’t’à moi, c’t’à moi! Plus tard, généralement après 6-7 mois, il reviendra voir sa page, et se risquera à nous faire un beau petit status sucré, au grand plaisir des amis des amis qui viendront s’y agglutiner à nouveau. On ne le reverra jamais plus.

Le con-posteur: Définitivement vert, c’est l’aggrégateur humain qui se fait écolo extrême. Rien de lui, monsieur récupère à gauche et à droite sans même les lire nouvelles et liens et nous les retweete, relinke, retout à un rythme tellement étourdissant que Twitter plante (sic) aux quarts d’heure. Pourquoi créer du nouveau quand on peut réutiliser le matos des autres? Aux dernières nouvelles, c’était 86.3% des status qui étaient de ce genre (estimation personnelle ;-)

Le posteur grand format: Prêt à tout pour prendre la tête d’affiche (c’est normal, c’est un grand posteur), il n’a dans le fond rien à dire, mais il poste comme d’autres respirent… après un sprint 100m. Nutrition, santé, amour, amitié, horoscope, blague, twitpic, twitvid, dans le fond il vient nourrir un silence menaçant en créant un grand bruit de fond. Sur Twitter, c’est le genre de personnes que lorsque l’on ouvre sa propre page, on retrouve sa face répétée 20 fois. C’est aussi le genre à publier régulièrement un Tweet pour remercier publiquement ses nouveaux followeurs…

Le off-posteur: Pas de sa faute, l’off-posteur est toujours, comme son nom l’indique, off. On sait pas pourquoi, mais on comprend jamais trop trop ce qu’il écrit. Tantôt, il semble écrire à quelqu’un tant ça semble personnel, mais va donc savoir à qui. Tantôt, c’est quasi sénile tant que ça fait pas de sens. J’ai une vieille chatte qui fait ça parfois la nuit. Elle se met à hurler comme une damnée, puis une tite liche et elle se rendort. Elle. On utilise des tites pilules, ça aide. Peut-être existera-t-il un jour des tites pilules pour les offs…

Le multi-posteur: Médaillé d’or du status, le multi poste sur tous ses réseaux sociaux. Facebook, Twitter, MySpace, LinkedIn, LastFM, name it, il tweet, status, poste, shout, bref il s’exprime sans cesse, et de façon indépendante sur chacun de ses sites. Il a compris la mission de chaque site (ou du moins, il a donné à chaque site une mission) et c’est toujours pertinent de le suivre. La beauté de la chose aussi, surtout si c’est ton ami sur plusieurs réseaux sociaux, ça évite de relire 20,000 fois la même chose, comme le fait notre prochain posteur

L’écho-posteur Lui, c’est l’homo deuxpoinzérus fait mass média. Partisan de la loi du moindre effort et du message unique pour tout le monde, il se prend pour le Ping de la place. Il s’abonne à tout ce qui existe comme média social, puis de ping.fm ou autre outil de pluripostage, il mitraille le même status sur tout les canaux. Parfois, ça fait du sens (une nouvelle nouvelle). Parfois moins. Lire un status facebook rempli de RT, de hashtags et de @toémonchum (et donc un tweet redistibué sur facebook), c’est écouter une cantatrice d’opéra allemande chanter dans un pet-shop thailandais, ça peut être beau, mais c’est crissement weird

L’in-posteur: Sévissant surtout sur Twitter, il ne peut s’empêcher de follower maladivement toute adresse twitter qui tombe sous sa souris afin de prouver qu’il est in. Sachant que nombre des Twitters deviennent automatiquement followeurs du demandeur par robot interposé, notre obamawannabe affiche clairement un nombre effarant de followeurs/followés. Qu’est-ce que ça donne? Pour les autres, rien. Pour lui, un ti peu de manger pour l’ego, j’imagine. Perso, au lieu de 25,000 amis imaginaires, je lui acheterais un petit chien. Ça lui ferait le plus grand bien.

Z’en connsaissez d’autres. Opt-in ;-)

MAJ 1
J’oubliais l’incontournable G.O. posteur : digne émule de nos ohleveurs de mains d’antan, le G.O. posteur s’est donné comme mission d’entertainer la blogosphère. Signe distinctif, il pose continuellement des questions à la gang, seulement des questions à la gang, rien d’autre. Vous en connaissez?

2017-03-26T14:26:14+00:00 Mar 25, 2009 @ 7:51|Categories: blog|Tags: , |1 Comment

One Comment

  1. Marc-André Lavoie mars 25, 2009 at 9:18

    Des exemples! des exemples!

Leave A Comment