Lire mes billets

Écouter mes podcasts

Normand Miron siège sur le jury des Mobius Awards de Los Angeles

Une autre grosse année de judging qui se termine, cette fois par les Mobius Awards, compétition américaine à laquelle je collabore régulièrement.

L’année avait commencé sur une grosse note alors que j’avais été « invité » à participer à un jury criminel au Palais de Justice de Montréal.  La cause ayant été réglée hors cours, je me suis présenté pour rien.   Mais plutôt heureux de cette tournure.  Car je dois avoir été scandalisé par les conditions entourant la participation à un jury.   Pendant que tout ce beau monde légal accumule des honoraires astronomiques, les membres du jury sont payés des pinotes.  Littéralement.   Que l’on fonctionne encore avec un jury en 2012, soit.  Mais calvasse, les conditions doivent changer.  Sinon, les seules victimes, ce sont ces pauvres jurés…

Bon, ‘scusez ma montée de lait.  Pas l’habitude de mettre sur la place publique mes convictions, mais là c’est fait.  On parlait de quoi déjà au juste?  Ah oui, de jurys!

Bilan de cette année:   les Golden Awards de Montreux, les Cresta Awards et les Rx Show de New York et tout récemment les World Luxury Awards de Monaco.  Et maintenant les Mobius de Los Angeles.  Jet set le dude?  Ouais, évidement, ouèbe aidant, tout ça c’est passé devant l’écran de mon ordi. Pas de chance qu’on m’invite à y aller en chair et en os!

Y en aura pas de facile ;)

2017-04-08T11:01:36+00:00 Déc 4, 2012 @ 11:10|Categories: nouvelles|Tags: , , |0 Comments

Leave A Comment