Lire mes billets

Écouter mes podcasts

Communication 101 pour startup

Certains vices communicationnels semblent présents de façon récurrente chez certaines startups.  Ce que l’on voit là n’est de fait pas très différent de ce à quoi un professionnel de la communication assiste tous les jours, dans tous les secteurs et avec tout plein de clients.
La différence ici, taille oblige, c’est que c’est la même personne qui assume en même temps la conception du projet et sa commercialisation .  Difficile d’être à la fois le développeur génial du prochain Facebook et le brillant publicitaire qui remportera moult crayons et lions.  De plus, comme l’idée est souvent numérique, il est facile de confondre produit (l’application) et le site (son expression communicationnelle).
N’ayant aucun recul, et souvent pas du tout les compétences requises en matière de marketing, l’entrepreneur tourne involontairement les coins ronds.  Résultat:  l’idée géniale peut rapidement s’estomper voire disparaitre derrière une communication défaillante.
Voici donc quelques conseils spontanés :
Simplifiez
Votre concept de base l’était, simple. Assurez-vous qu’il le demeure.  Ça ne veut pas dire qu’il ne doit pas évoluer, au contraire.  Mais assurez-vous qu’il demeure simple.  Enlevez l’excédant.  Débarrassez-vous de l’inutile.  Votre elevator salespitch, c’est votre axe de communication.  C’est ce que je dois voir et sentir sur votre site. Imaginez devoir expliquer l’idée à votre mère.  Et notez ses questions.
Commencez par la fin
Revenez au killer app.  C’est quoi l’idée maitresse de votre concept déjà?  Si vous aviez à créer une smart app d’une seule page, qu’y verrait-on?  C’est ça votre concept.
Une étape à la fois
Même si vous avez un plan de déploiement qui s’étale sur les 7 prochaines années, concentrez-vous sur le moment présent.  Le plan sert à valider si le concept actuel s’en va dans la bonne direction, c’est tout.  Les choses vont évoluer en cours de route, c’est normal.  Mais focussez sur les éléments importants pour l’instant.  Vous ajouterez plus tard.  Plus on ajoute d’eau au whiskey, plus on le dilue, plus ça goûte le c.. (proverbe écossais).
Votre marque appartient au consommateur
Oui, c’est votre idée, oui c’est votre produit, oui c’est votre service.  Mais ultimement, s’il ne rejoint pas, ne convainc pas et ne plait pas à votre consommateur, ça risque en effet de demeurer votre produit. Juste à vous.
Laissez le consommateur vivre dans votre marque.  Il doit sentir qu’il en fait partie, il doit pouvoir s’y retrouver.  C’est pour lui que vous avez créé ce produit, pas pour vous.
Prenez de la distance
Tous les papas et les mamans ont le plus beau bébé du monde.  Faites garder le vôtre de temps en temps.  Et sortez.   Changez-vous les idées.  Regarder d’autres secteurs d’activité.
Consultez
Si ce n’est pas possible à l’interne, utilisez l’expertise objective de collaborateurs à l’externe.  Vous verrez.  Pas mal plus facile de juger un texte promotionnel rédigé par un autre que le même texte écrit par vous à 23 h 59 ;)
Si vous ne savez pas trop par où commencer, contactez-moi. Je peux vous conseiller.
2017-04-02T11:30:30+00:00 Mar 31, 2015 @ 8:03|Categories: blog|Tags: , , |0 Comments

Leave A Comment