Lire mes billets

Écouter mes podcasts

Travailler pendant ses vacances, c’est payant! !

Surtout si l’on n’a pas besoin de travailler!
 
En cette période de vacances estivales, je vous partage une petite réflexion sur l’art d’utiliser les outils technologiques afin qu’ils travaillent pour nous pendant qu’on se la coule douce.

Parti en vacances, tout un boulot!
 
Quel est généralement le dernier geste professionnel que l’on pose avant de troquer veston-cravate et tailleur-jupe pour la gougoune fluo et son verre de drink sur le bord de la piscine?  Oui, c’est vrai. On part 4 heures plus tard que les autres pour terminer feuilles de temps et débrief aux collègues. Mais ce n’est pas le dernier geste. Aboutissement de longs mois de dur labeur, l’on active la fonction d’avis d’absence automatique de notre courriel du bureau.
 
Probable ancêtre du selfie de pieds nus dans le sable, cette fonction sert elle aussi à générer chez son utilisateur un doux plaisir coupable qui se résume très bien par la phrase suivante: Nah nah nana naah, je suis en vacances et vous, vous ne l’êtes pas! De le faire dans un contexte d’affaires alors que clients et collègues triment dur n’en est évidemment que plus jouissif.
 
Voici un moyen simple et gratuit de combiner cet innocent pied de nez vacancier à une belle occasion de générer des ventes additionnelles ou de renforcer votre branding.   Cette idée, trivialement géniale comme le sont souvent les meilleures idées,  s’est méritée un Lion d’or au festival international de publicité de Cannes voilà quelques années.  Depuis, il m’arrive régulièrement d’utiliser ce principe à mes propres fins.
 
C’est très facile.  Plutôt que de se contenter d’informer l’auteur du courriel de votre absence vacancière, il suffit de voir cette fonction comme un support média et de concevoir son propre message publicitaire. Le lauréat de Cannes était un suit d’agence qui profita de l’occasion pour inviter les gens qui lui écrivaient à encourager les marques sur lesquelles il travaillait durant son absence.
 
Alors pourquoi ne profiteriez-vous pas vous aussi de l’opportunité de faire connaitre votre nouveau produit, votre promotion ou toute autre nouvelle associée à votre entreprise.  Après tout, ceux qui vous écrivent vous connaissant, (depuis que le gouvernement canadien nous a débarrassé du spam), vous avez devant vous, une cible privilégiée, vos pairs.
 
Voici un exemple fictif d’amélioration commerciale d’un avis d’absence :
 
Bonjour à vous! Je suis présentement en vacances aux Cinque Terre pour les trois prochaines semaines, de retour le 8 janvier. En cas d’urgence, contacter Josianne au… 
 
D’habitude, c’est ici qu’on arrête, mais voyons voir comment ça pourrait se poursuivre :
 
Pendant que je me dore la couenne au soleil, je vous invite à profiter d’un spécial juste pour vous.  Rendez-vous à la boutique et profitez d’un rabais-soleil sur l’huile d’olive assaisonnée PIZZA4ALL à seulement 5.99 $ la bouteille de 350 mL, une économie de 3.00 $ ;)   Vous n’avez qu’à mentionner le code suivant à Josiane et elle se fera un plaisir de vous servir:  «Normand est à Cinque Terre mais pas moi».  
 
a presto, normand
 
Évidemment, vous n’avez pas tous à vous mettre à vendre de l’huile d’olive à pizza, ça serait ridicule. Ça peut être un lien vers une pub ou un coupon-rabais, votre nouveau produit, une conférence que vous avez donnée, une nouvelle acquisition.
 
L’important est toutefois de garder le ton à un niveau personnel. C’est vous, pas la compagnie, qui vous vous adressez à l’auteur du courriel. Pensez blogue, soyez pertinent et sympathique, votre message ne devrait pas passer inaperçu, c’est certain! Vous verrez, travailler un petit peu plus avant ses vacances, ça peut réellement être payant!
 
Bonnes vacances!

 

 

 

 

 

2017-04-02T11:32:24+00:00 Juil 12, 2015 @ 8:28|Categories: blog|Tags: , , |0 Comments

Leave A Comment